Étiquette : interface graphique

Ajouter ou retirer l’interface graphique sous Windows Server 2012

Sous Windows Server, vous avez deux possibilités : travailler avec l’interface graphique, ou sans. Pourquoi se passer de l’interface graphique ? Les raisons sont nombreuses : limiter la taille du système, la surface d’attaque possible pour des pirates, le nombre de mises à jour plus réduit.

Sous Windows Server 2008, vous deviez faire un choix lors de l’installation : oui ou non, avec ou sans.

Depuis Windows 2012, plus de souplesse, l’interface graphique devient une simple fonctionnalité que vous pouvez ajouter ou retirer selon votre humeur (exigences ou préférences dirons nous peut-être).

Mais comment fait-on ? Allez, on y va.

Retirer l’interface graphique

Pour retirer l’interface graphique, ce n’est pas très compliqué. Commencez par ouvrir une session PowerShell, puis entrez :

Import-Module ServerManager

Remove-WindowsFeature Server-Gui-Shell

Shutdown /r

La première ligne importe les commandes liées au Server Manager, la seconde retire la fonctionnalité d’interface graphique, la troisième redémarre le serveur.

Ajouter l’interface graphique

… après avoir lu les trois lignes au-dessus, vous avez deviné, non ? Allez, voici les commandes à entrer sous PowerShell :

Import-Module ServerManager

Add-WindowsFeature Server-Gui-Shell

Shutdown /r

Ajouter ou retirer l’interface graphique sous Windows Server 2012

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

Windows Server 2008 R2 est disponible dans plusieurs éditions, dont la version Core. Cette version spécifique du système serveur permet l’administration en ligne de commande uniquement. Cette édition propose plusieurs avantages, comme la réduction des ressources nécessaires, la réduction de la maintenance et de la gestion, ainsi qu’une plus grande sécurité, du fait de la réduction du nombre d’applications et services fonctionnant sur le serveur.

Le principal inconvénient est donc la nécessité de maîtrise l’outil de ligne de commande.

Core configurator

Cependant, un petit outil existe, très léger, permettant d’intégrer un mode graphique plus ou moins minimaliste dans cette édition Core, afin de manipuler le serveur et quelques réglages spécifiques à l’aide d’une souris, et non plus uniquement le clavier. Ce petit outil répond au doux nom de Core Configurator, et peut être téléchargé ici : http://coreconfig.codeplex.com/

Il s’agit d’un fichier .iso. Gravez-le donc sur un CD ROM, puis insérez-le dans le lecteur.

Reste ensuite à appeler le fichier nécessaire via la commande D:Start_Coreconfig.wsf, où D: est votre lecteur de disques.

Un message d’avertissement peut apparaître, passez-le en cliquant sur OK.

Apparaît alors la fenêtre principale du Core Configurator.

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

L’utilitaire se décompose en plusieurs parties :

Computer setting

On retrouve ici tous les réglages quant à la configuration de l’ordinateur, ce qui permet de modifier les noms et domaines de l’ordinateur, gérer les rôles et fonctionnalités, ainsi que les services et les paramètres de gestion à distance.

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

Networking setting

Permet de gérer tout ce qui est en relation avec les paramètres réseau, tels que la gestion des interfaces des cartes réseau, des paramètres de partage utilisateur, d’Internet, ou de stockage.

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

Licence setting

Permet la gestion de la partie licencing.

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

Control panel setting

Ici se configurent les réglages concernant entre autres Windows Update, les paramètres d’affichages,  la gestion du pare-feu de Windows, les paramètres logiciels ou matériels.

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

Hyper-V setting

Cette partie permet la gestion des paramètres de l’hyper-V

Administrez Windows Server Core avec une interface graphique

A noter la possibilité de charger cet utilitaire à chaque démarrage du serveur, en cliquant sur la petite flèche en bas de la fenêtre principale, et en cochant la case Load at windows startup.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Afficher
Cacher