Mois : août 2015

Vous mettez à jour votre Unité d’organisation. Vous voulez en supprimer une. Et paf, c’est le drame.

Supprimer une unité d’organisation protégée contre une suppression accidentelle

Allez, on va arranger cela en moins de temps qu’il ne faut pour effectuer un double clic.

Dans la console Utilisateurs et ordinateurs Active Directory, rendez-vous dans le menu Affichage > Fonctionnalités avancées.

Retournez ensuite dans les propriétés de votre OU, onglet Objet. Vous trouverez désormais la case à cocher Protéger l’objet des suppressions accidentelles que vous devez décocher.

Supprimer une unité d’organisation protégée contre une suppression accidentelle

Créer une nouvelle unité d’organisation

Une unité d’organisation, c’est quoi ?

Une unité d’organisation, c’est un objet permettant de hiérarchiser les différents objets de l’Active Directory d’une entreprise.

Vous pouvez être amenés par exemple à hiérarchiser vos postes informatiques, imprimantes, utilisateurs ou autre par service, type d’objet… ou je ne sais quoi.

L’avantage des unités d’organisations est de pouvoir appliquer diverses stratégies (montage de lecteurs réseau, limitation dans la personnalisation du poste, installation de logiciels, droits d’accès) à divers groupe d’objets.

Prérequis

Pour pouvoir créer une unité d’organisation, il faut être membre du coupe Opérateurs de compte, Admins du domaine, Administrateurs de l’entreprise.

Créer une unité d’organisation

Ouvrez le module Utilisateur et ordinateurs Active Directory. Dans le volet de gauche, effectuez un clic droit sur votre domaine, puis Nouveau > Unité d’organisation.

Créer une nouvelle unité d’organisation

Vous pouvez également vous placer à l’intérieur d’une unité d’organisation déjà existante au moment du clic droit.

Nommez votre nouvel objet, et laissez cocher la case Protéger le conteneur contre une suppression accidentelle. Cela évitera de voir l’unité partir en fumée en cas de mauvaise manipulation.

Créer une nouvelle unité d’organisation

Afficher le nom complet des applications dans la barre des tâches

Sous Windows XP, le nom complet des applications situées dans la barre des tâches était affiché. Depuis Windows 7, des gros carrés s’affichent à la place. Plus compact, oui.

Afficher le nom complet des applications dans la barre des tâches

Oui, mais je suis sûr que certains d’entre vous aimeraient voir le nom complet s’afficher. Bien sûr, c’est possible !

Effectuez un clic droit sur la barre des tâches, puis sélectionnez Propriétés. Dans Boutons de la barre des tâches, sélectionnez Ne jamais combiner, puis validez. Et voilà !

Afficher le nom complet des applications dans la barre des tâches

Créer une machine virtuelle à partir d’un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Récemment, j’ai voulu transformer ma tablette Surface Pro 3 en machine virtuelle, afin de lui faire subir tout un tas de tests.

Voici la procédure, réalisée sous Vmware fusion 7, sous OS X.

Une fois  l’application démarrée, rendez-vous dans le menu Fichier > Faire migrer votre PC.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

L’assistant s’ouvre, vous rappelant que les applications, les réglages de l’ordinateur, ainsi que tous les documents seront migrés. Cliquez sur Continuer.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

3 méthodes pour l’exécution de la migration sont possibles, classées par ordre de rapidité :

  • La connexion directe via Ethernet : consiste à relier directement les deux postes (l’ordinateur physique devant être copié et votre mac qui accueille la machine virtuelle) par un câble Ethernet ;
  • Le réseau local via Ethernet : les postes sont sur le même réseau câblé ;
  • Le routeur via connexion sans fil : les postes sont sur le même réseau sans fil.

Faites les connexions nécessaires, puis cliquez sur Suivant.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Un client doit ensuite être installé sur le PC à copier. Rendez-vous à cette adresse, téléchargez, puis installez l’outil. Rien de sorcier, une succession de Suivant (ben oui, nous venons de repasser sous Windows) :

http://www.vmware.com/go/pc2mac2013

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Une fois l’installation faite, le système vous indique que l’UAC doit être désactivé afin de poursuivre l’opération. Cliquez sur le bouton Désactiver l’UAC, puis Redémarrer Windows.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Au redémarrage, l’outil Vmware s’ouvre, vous donnant un code à 4 chiffres à entrer sur votre Mac.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Cela tombe bien, Vmware vous demande un code à 4 chiffres ! Entrez-le pour passer à la suite, puis cliquez sur Continuer.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Il vous est ensuite demandé de vous identifier : indiquer le nom d’utilisateur et mot de passe utilisé sur la machine Windows, puis cliquez sur Continuer. Il est possible que vous ayez un message d’erreur indiquant que Vmware ne peut pas vérifier l’identité du serveur, cliquez sur Continuer tout de même.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Passons ensuite au paramétrage de la machine virtuelle. L’assistant vous demande l’emplacement de l’enregistrement de cette machine virtuelle. Sélectionnez l’endroit désiré, puis cliquez sur Continuer.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Vmware vous demande votre mot de passe pour activer le partage Windows, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

Et voilà, l’opération de migration se lance. Le processus ne sera pas forcément très rapide, je vous souhaite donc une très bonne nuit.

Veillez également à ce que votre machine est bien reliée au secteur s’il s’agit d’un ordinateur portable, afin d’éviter toute mauvaise surprise (comment ça, ça sent le vécu… ?)

Créer une machine virtuelle à partir d'un PC sous Vmware Fusion 7 OS X

 

Activer le God Mode sous Windows 10

Le God Mode, vous connaissez ? On a commencé à en prendre l’habitude avec les versions précédentes de Windows.

Avec Windows 10, rebelote. Un clic, deux clics, le God Mode est activé.

Pour rappel, ce « mode » propose la création d’un dossier réunissant de nombreux paramètres de personnalisation et configuration sous Windows, tels que les réglages d’affichage, d’utilisateur, d’ergonomie, de bitlocker…

Créez un dossier sur le bureau par exemple, et renommez-le comme suit :

GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}

Vous n’avez plus qu’à ouvrir le dossier et admirer.

Bonne découverte, mais pensez aux sauvegardes avant de toucher à quoi que ce soit !

Activer le God Mode sous Windows 10

Utiliser l’adaptateur Ethernet USB Apple sous Windows 10

Personnellement, je possède un adaptateur Ethernet USB Apple que j’utilise sur mon MacBook Pro.

Puisque je possède une Surface Pro 3 de Microsoft, j’ai essayé de l’utiliser afin de pouvoir profiter d’une connexion plus rapide sur ma tablette. Mais une fois connecté, impossible de le faire reconnaître par ma machine. Que manque-t-il ? Un pilote bien sur !

Celui-ci se trouve dans les pilotes Bootcamp qu’Apple propose pour les systèmes Microsoft.

Rendez-vous sur cette page :
https://support.apple.com/fr_FR/downloads/bootcamp

Puis téléchargez le logiciel de prise en charge de Boot Camp le plus récent.

Utiliser l'adaptateur Ethernet USB Apple sous Windows 10

Une fois téléchargé, dézippez-le. Rendez-vous dans le répertoire BootcampX.X.XXXX>Bootcamp>Drivers>Astix, puis double cliquez sur le fichier AsixSetup64 (ou 32 selon votre version).exe.

Lancez l’assistant puis amusez-vous avec les boutons Suivant. L’adaptateur est désormais reconnu et utilisable !

Utiliser l'adaptateur Ethernet USB Apple sous Windows 10

Effectuer une recherche par date sous Google

Sur Google, en faisant une recherche, vous pouvez avoir du mal à trouver une information publiée récemment. Saviez-vous que vous pouviez afficher les résultats en spécifiant une date de mise en ligne maximale ?

Rendez-vous sur Google, et tapez votre requête. Puis, sous le champ de recherche, repérez le lien Outils de recherche situé tout à droite.

Choisissez ensuite Date indifférente, puis sélectionnez votre choix parmi la liste qui s’affiche.

Désormais, seuls les résultats concernés sont affichés.

Cela fonctionne aussi bien pour une recherche Web « classique », que pour les actualités par exemple.

Pratique pour trouver des informations sur un sujet d’actualité !

Effectuer une recherche par date sous Google

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Un truc qui vient de m’arriver, et je me demande comment cela n’est-il pas arrivé plus tôt. J’étais en train de monter une nouvelle machine virtuelle d’un serveur Windows,  j’étais prêt à la mettre sur le domaine. Et tout à coup, c’est le drame :

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Mais que se passe-t-il ?  C’est quoi ce SID dont il me parle ? Voyons cela de plus près.

Qu’est-ce qu’un SID

Le SID (Security Identifier) est un identifiant de sécurité, permettant d’identifier le système (mais aussi un utilisateur, ou un objet quelconque) dans un réseau ou dans le PC lui-même. Il doit être unique, puisqu’il permet de connaître les différents droits de l’objet.

Pour faire simple : j’ai dupliqué mon serveur, j’ai donc dupliqué son SID. Il y a donc un conflit.

Générer un nouvel SID

Comme résolution à ce problème, la solution est toute simple : nous allons générer un nouvel SID.

En effet, une manipulation assez rapide va nous permettre de générer un nouvel identifiant unique, qui me permettra ensuite d’intégrer ma machine sur le domaine.

Pour générer un nouvel identifiant de sécurité, nous allons utiliser l’outil Sysprep de Microsoft. Sysprep étant un outil permettant habituellement de préparer le système à une duplication, un audit, ou une livraison au client.

Rendez-vous dans le dossier C:\Windows\System32\Sysprep, puis lancez l’exécutable sysprep.exe.

L’utilitaire s’ouvre, vérifiez que Action de nettoyage du système est défini sur Entrer en mode OOBE, Option d’extinction sur Redémarrer, et cochez la case Généraliser. Appuyez sur OK pour redémarrer l’ordinateur.

Générer un nouvel SID sur un système Windows

On laisse le sytème faire son travail…

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Puis Windows redémarre et prépare ce dont lui seul a le secret.

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Et c’est reparti comme à l’installation de Windows, avec un nombre de paramètres limité à reconfigurer.

En premier lieu, les choix de langue.

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Puis la lecture du contrat de licence utilisateur.

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Et enfin, la redéfinition du mot de passe administrateur.

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Réessayez à nouveau d’entrer dans le domaine : cela fonctionne !

Générer un nouvel SID sur un système Windows

Gérer les notifications sous Windows 10

Les notifications sont devenues courantes sur nos appareils aujourd’hui. À chaque nouvelle « information importante », vous recevez un message apparaissant pendant quelques secondes au sein d’une petite fenêtre, tout cela sur le bord de l’écran. Sous Windows 10, en voici une par exemple, lors de la réception d’un mail :

Gérer les notifications sous Windows 10

Sous Windows 10, un historique rassemble toutes les notifications au sein du Centre de notification. Celui-ci s’affiche lorsque vous cliquez sur le bouton suivant, qui est situé dans la barre des tâches : Gérer les notifications sous Windows 10

Un magnifique centre s’ouvre sur la partie droite de l’écran, réunissant les notifications par groupe.

Gérer les notifications sous Windows 10

Malgré tout, vous serez vite noyés par les petites alertes qui fusent à tout bout de champ. Et avouons-le, toutes ne sont pas utiles. Évidemment, il est possible de paramétrer un minimum cela, afin de ne garder que celles qui vous intéressent.

Cliquez en bas à gauche sur le bouton du menu démarrer, puis sélectionnez Paramètres, puis cliquez sur l’icône Système. Dans le volet de gauche, vous trouverez la rubrique Notifications et actions.

Gérer les notifications sous Windows 10

Repérez la section Notifications, tout est là dedans. Voici les différentes options possibles, avec à chaque fois la possibilité de les activer ou désactiver :

  • Afficher des conseils sur Windows ;
  • Afficher les informations d’application ;
  • Afficher les notifications dans l’écran de verrouillage : possibilité de voir les notifications s’afficher sur l’écran de verrouillage ;
  • Afficher les alarmes, rappels et appels VOiP entrants sur l’écran de verrouillage ;
  • Masque les notifications lors de la présentation.

Au-dessous de cette liste, vous trouverez les applications compatibles avec l’affichage de notifications, il vous suffira de désactiver celles dont vous ne souhaitez pas voir de notification apparaître.

Gérer les notifications sous Windows 10

Si une notification apparaît et que vous souhaitez ne plus voir les suivantes de cette application, vous avez également la possibilité de vous rendre dans le centre de notification, effectuer un clic droit sur l’alerte, puis choisir Désactiver les notifications pour cette application.

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

Afficher
Cacher